Carnet de week-end : visite du Périgord

Carnet de week-end : visite du Périgord

Après trois week-ends passés à découvrir la Dordogne, il était temps pour moi de préparer un article sur cette province aux paysages magiques et ses légendaires châteaux. Je n’ai pas encore eu l’occasion d’explorer tous les recoins du département, donc j’étofferai cet article au fur et à mesure de mes découvertes. Sachez toutefois qu’il me semble possible de voir les grands sites sur un week-end, même si je pense que quelques jours supplémentaires permettent de prendre son temps et de profiter pleinement de la région. Les villages du Périgord n’offrent pas milles lieux à visiter, mais le plaisir de se perdre dans des ruelles à l’architecture ancienne et de découvrir des châteaux tous plus beaux les uns que les autres, entourés par des forêts mystiques et des vignes à perte de vue.


Sarlat

Sarlat-la-Canéda est une belle ville médiévale à l’architecture typiquement historique. Son centre historique a été classé par André Malraux, et il est magnifique. On s’y est perdu durant quelques heures avec plaisir, et dès lors que nous avons quitté les artères principales, nous avons découvert des petites ruelles et des passages cachés qui font tout le charme de cette cité. Le soir tombé, à la lueur des réverbères, on a découvert une nouvelle ville aux rues presque mystiques. Notre ressenti a clairement été accentué par les Journées du Patrimoine, qui ont préparé une mise en scène particulière : une fois la ville éteinte, Sarlat était éclairée uniquement par le scintillement de milliers de bougies. On a clairement passé une soirée magique dans le village, entre la beauté du lieu et les animations proposées.

La Roque-Gageac

La vue sur ce village est magique : coincé entre la Dordogne et la falaise, La Roque-Gageac est photogénique à souhait. Ses belles maisons aux toits bruns se serrent les unes contre les autres pour s’accrocher aux flancs vertigineux de la masse rocheuse qui domine le village. Nous sommes arrivés en début de soirée, et en quelques minutes, le soleil s’est petit à petit couché et le village s’est illuminé instantanément. Au sommet, une église cachée dans la roche, est enfouie dans une végétation quasi tropicale et surplombe le lieu. Ce village est vraiment magnifique, surtout à la tombée du jour, lorsque la lumière du soleil caresse les murs et donne un sentiment d’apaisement et de beauté évidente.

Beynac-et-Cazenac

La ville de Beynac-et-Cazenac est un bourg médiéval où l’on ne cesse de grimper au gré de ses ruelles, pour accéder au château qui domine la vallée de ses murailles impressionnantes. Malheureusement, nous sommes arrivés trop tard pour le visiter, mais il est en haut de notre liste des lieux à voir en priorité lors de notre prochaine escapade. Le vieux village vaut dans tous les cas le coup, avec ses ruelles aux énormes pavés et ses nobles maisons à belle pierre qui se succèdent les unes après les autres.

Le château des Milandes

Construit au XV° siècle comme demeure d’agrément par le seigneur de Castelnau, il est surtout connu pour avoir été acheté après la dernière guerre par Joséphine Baker, qui s’y installa avec des enfants abandonnés. À l’intérieur du château, chaque salle présente un moment de sa vie jusqu’à sa déchéance : trop généreuse, la star se retrouva ruinée et fut expulsée du château en 1968. La visite présente un beau travail de scénographie qui permet de découvrir les robes de scène de l’artiste et de comprendre le rôle actif qu’elle y mena pendant la Seconde Guerre mondiale en tant que résistante. Dans la cour, de superbes jardins entourent le château et il fait bon de s’y promener pour le voir sous tous les angles.

Roque Saint-Christophe

J’avais préparé une journée surprise pour l’anniversaire d’Alex, et après avoir pique-niqué en pleine nature, nous avons été à La Roque Saint-Christophe découvrir le plus grand ensemble troglodytique d’Europe. 1 500 hommes y vécurent pendant des siècles : le lieu fut peuplé depuis Néandertal, puis Cro-Magnon, et bien plus tard par toutes les sociétés du Moyen Age, et ce jusqu’en 1588, où le village fut démantelé sur ordre d’Henri III. Le site est vraiment impressionnant, et la balade à flan de falaises contre la pierre froide et grise nous plonge rapidement dans l’histoire, sur les traces de nos ancêtres.

Par un réseau d’escaliers, nous avons grimpé à flanc de falaise pour observer cet abri long de plus de 1 000 mètres. Les habitations furent creusées sur plusieurs étages, comme un village sur plusieurs niveaux. La visite permet de se faire une idée du mode de vie dans ces habitations : les paysans et les pauvres en bas, les commerçants au milieu, et tout en haut, moins accessibles, la demeure du seigneur et celles des plus riches. Pour la petite anecdote qui a ravit la féministe que je suis, j’y ai appris qu’à l’époque médiévale, les femmes travaillaient en tant que maçonnes, peintres ou plâtrières, et étaient engagées sous leur nom de jeune fille de façon à ce que leur salaire leur revienne directement.

Rocamadour

Je dépasse un peu les frontières du Périgord, pour vous emmener dans le Lot. Au pied d’une falaise haute d’une centaine de mètres, nous avons découvert le village de Rocamadour, accroché à la pierre et véritable chef-d’œuvre visuel. La cité est construite à la parfaite verticalité, ce qui rend le lieu et son histoire vraiment incroyables. Un peu comme si cet endroit avait été construit dans ce lieu prodigieux pour prouver à lui seul l’existence d’un Dieu. Le centre du village est très touristique, mais les escaliers menant au château et à l’église offrent une sérénité absolue. Le lieu est à visiter de fond en comble, jusqu’au sommet du château, sur le plateau, qui offre une vue dégagée sur toute la vallée.


Où dormir ?

  • Si vous souhaitez être près des grands sites, et notamment de Sarlat et ses environs, vous pouvez loger dans la très belle maison d’Émilie, qui se trouve à Siorac-en-Périgord.
  • Plus proche de Bordeaux, et idéal pour faire la route des vins, nous avons logé à Villeneuve-de-Duras, dans l’appartement de Jenny.
  • Si vous aimez entendre le ruissellement de l’eau en vous endormant, le gite Le Moulin du Pont est le lieu parfait pour un week-end détente avec une superbe vue :

Airbnb : 25€ offerts sur votre première réservation via mon lien de parrainage


Où manger ?

  • Si vous êtes à Sarlat durant l’heure du repas, dirigez vous vers Le Bouchon pour goûter aux spécialités de la région dans une petite ruelle en plein coeur de la ville médiévale.
  • En plus de sa magnifique cité, Rocamadour raviront les fans de fromage. Pour faire le plein de Rocamadour, direction La Ferme la Borie d’Imbert pour un fromage 100% local.
  • Pour les amateurs de viande, si vous êtes de passage à Bergerac, faites un détour par La Bodega : le chef cuit tous ses plats dans une cheminée, à la vue de tous. L’ambiance est chaleureuse et conviviale, vous pouvez vous y installez jusqu’à 13h30-14h (très rare en hors saison) et tous les produits sont locaux et issus de la permaculture.
  • Vous êtes à la recherche d’un cadre d’exception pour manger ? Alors je vous conseille le restaurant qui se trouve dans le parc du Château des Milandes ! Vous pouvez y manger après avoir profiter de votre visite, tout en observant les magnifiques jardins aux alentours.

Je vous souhaite de passer d’aussi jolis moments que nous, dans ces magnifiques lieux qu’offre le Périgord !

Cet article a 6 commentaires

  1. J’ai très envie de visiter plus de la France et j’avoue, je n’avais pas pensé au Périgord. Tes jolis photos donnent très envie, je me vois bien faire un petit séjour gastronomique là-bas !

    1. Merci pour ton gentil commentaire ! C’est assez contradictoire mais c’est une fois à l’étranger que j’ai réalisé que la France offrait des paysages sublimes, et que je n’avais jamais pris le temps d’aller à leurs rencontres. Si tu as l’occasion d’aller dans le Périgord, je ne peux que te le conseiller ! Tu es au calme, en pleine nature, et les paysages sont époustouflants. Chloé

  2. Le Périgord c’est clairement là destination qui ne me faisait pas rêver du temps ou j’avais 15 ans mais maintenant je me rends compte que c’est tellement beau !

    1. Je suis complètement d’accord avec toi ! Combien de fois j’ai pesté contre mes parents qui me trainaient dans telle ou telle région durant les vacances d’été, et que je préférais grommeler dans mon coin plutôt que de profiter de ce que j’avais sous les yeux. Heureusement, ils ne se sont pas découragés et je suis bien contente d’avoir pu visiter des beaux coins partout en France !

  3. Après y avoir été 2 fois en vacances petite avec mes parents, j’ai vécu au Périgord Noir pendant 3 mois pendant un stage, et l’ai pas mal sillonné. Toujours un gros coup de cœur, et tes photos me rappellent beaucoup de souvenirs, merci !

    1. Oh, merci beaucoup ! J’adorerai passer 3 mois là-bas, à profiter des week-ends et soirées pour me balader en pleine nature… Tu as du bien en profiter !

Laisser un commentaire

Fermer le menu