Guide d’une femme du monde

Guide d’une femme du monde

Apolla Echino, une cinéaste canadienne, en avait marre de voir que seuls les hommes étaient mis en avant dans les films d’aventure. Elle a donc décidé de faire changer les choses à sa manière. Elle a créé une série de documentaires qu’elle a appelé Guide d’une femme du monde. Cette aventure l’a emmenée à bord d’un grand navire naviguant vers l’Antarctique et dans les coins les plus sauvages de la jungle amazonienne.

Le dernier chapitre de sa série de documentaires a attiré des centaines de milliers de téléspectateurs de partout dans le monde : un voyage de surf hivernal à travers l’île du sud de la Nouvelle-Zélande.

14114787_1240148552682420_5226341546070233564_o

Le film illustre le voyage d’Apolla depuis le littoral à couper le souffle de Kaikoura, vers le sud jusqu’aux Catlins et vers l’ouest jusqu’à la sauvage et éloignée baie de Jackson. Dans l’hiver glacé de Nouvelle-Zélande, Apolla est souvent la seule surfeuse dans l’eau. Le but de ses documentaires est d’inspirer d’autres femmes à faire comme elle : « J’ai commencé la série avec l’espoir que je pourrais encourager les femmes à être l’héroïne de leurs propres histoires d’aventure ».

15253470_1326820490681892_259749476650722468_n

« Le voyage en solo est l’un des meilleurs moyens que j’ai trouvé pour construire une relation profonde et durable avec moi-même », explique-t-elle. « Il vous oblige à compter sur vos instincts, à développer une profonde confiance dans votre capacité à relever un défi et dans les moments plus calmes du voyage, de se tourner vers l’intérieur ».

« Si jamais vous devez faire une grosse remise en question de votre vie, faite le en vous plongeant dans le surf. Vous vous sentez calme, apaisé et connecté à quelque chose de plus grand que vous. »

Laisser un commentaire

Fermer le menu