10 DIY pour adopter une démarche zéro déchet

10 DIY pour adopter une démarche zéro déchet

J’essaie de tendre petit à petit vers une démarche zéro déchet dans mon quotidien, que ce soit en préparant mes produits ménagers et cosmétiques moi-même, en achetant un maximum en vrac et en bannissant le plastique. Ces habitudes du quotidien peuvent facilement permettre de réduire les déchets, qui représentent plusieurs centaines de kilos par an et par personne.

En plus du fait que cette démarche soit bénéfique pour la planète (et pour nous !), l’objectif zéro déchet offre aussi une multitude d’idées créatives et décoratives : le bois, le verre, les bocaux, les matières naturelles, les plantes… Je vous dévoile ici 10 DIY pour adopter cette démarche zéro déchet à votre rythme, en commençant par des petites créations faciles et utiles !

Pour aller plus loin et découvrir davantage cette démarche, Zero Waste France est une mine d’or pour ceux qui veulent faire une transition en douceur ou simplement en savoir plus sur ce mode de vie.


Sac filet

Tendance assez incroyable, le sac filet est devenu un accessoire mode ces derniers mois. De mon côté, je l’utilise surtout pour suspendre mes fruits chez moi, ou pour mes balades sur le marché en complément de mon tote bag. Vous pouvez le réaliser en crochet ou en macramé, selon la méthode qui vous plait le plus !

Les colonnes de Sarah | source inconnue | source inconnue | source inconnue

Tote Bag

L’incontournable à toujours avoir sur soi, il permet de ne pas utiliser les sacs plastiques proposés à droite à gauche. Je commence à avoir un stock assez important à la maison, puisque la grande majorité des marques en offrent régulièrement. Toutefois, si vous en voulez un bien à vous, vous pouvez suivre ce tuto couture qui est réalisable même pour les plus débutants d’entre vous !

Bonitismos | source inconnue | source inconnue | Alice & Lois


Sacs à vrac

Je me suis mise depuis peu à faire mes courses en vrac. Au début, j’utilisais les sachets kraft mis à disposition, et quand je le pouvais, je les gardais pour les réutiliser. Mais ces derniers s’abiment vite, et j’ai tendance à oublier qu’ils sont dans mon sac. Il est donc grand temps de coudre des sacs à vrac avec toutes les chutes de tissus qui trainent chez moi !

Wastel and rebel | La famille hiboux | Kufu Zero Waste | Lily Fairly | Mamie Colette | Trash Is For Tossers


Éponge Tawashi

Originaire du japon, cette éponge est une petite révolution écologique. En effet, elle remplace l’éponge classique polluante qui est issue de produits pétroliers et contient des additifs chimiques. Et cette éponge Tawashi, en plus d’être saine, est lavable et donc réutilisable ! Elle peut être tricotée, crochetée ou tressée, et peut même être réalisée avec des vieux collants ou tee-shirts.

Makinkose | Sprinzeminze | Molaire et tentacules | The Mellow Window


Cotons démaquillants

La culture du coton consomme 24% des pesticides mondialement produits (dont certains classés par l’OMS comme hautement dangereux ou extrêmement dangereux), tandis que son blanchiment exige l’utilisation de chlore ou d’azurants chimiques. Sans oublier que 5260 litres d’eau sont nécessaires pour produire un kilo de coton. Toutes ces informations m’ont largement convaincues qu’il était temps pour moi de finir mes derniers paquets de cotons (et lingettes !) pour n’utiliser que des cotons lavables cousus avec des chutes de tissus éponges.

Kufu Zero Waste | Sprinzeminze | Kufu Zero Waste | Jolie bibi et son mini


Mouchoirs en tissus

Entre Alex qui est souvent malade et mes allergies estivales, nous avons une grande consommation de mouchoirs. Pour réduire notre impact en déchet, il est donc nécessaire pour nous d’utiliser les mouchoirs chéris par nos grands-parents : les mouchoirs en tissus. Heureusement, on peut les personnaliser et trouver de beaux tissus pour éviter le côté vieillot de cet accessoire ! Et pour ceux qui trouvent ça sale, il suffit de coudre une petite pochette pour les ranger, tout simplement.

Kufu Zero Waste

Protèges slip et serviettes lavables

La production de tampons et de serviettes jetables est l’une des industries les plus polluantes au monde. Sans parler des composants chimiques, parfois toxiques, qu’on peut trouver dedans. De nouvelles alternatives naissent depuis quelques années, et personnellement, je suis une adepte des culottes menstruelles. Mais les culottes sont vite onéreuses, surtout lorsqu’on a des longues règles. Alors pourquoi ne pas réaliser soi même quelques protèges-slip et serviettes ? D’autant plus qu’avec des beaux tissus, le rendu peut vite être génial (et fun) !

Hannah Pad | Hannah Pad | Hannah Pad | Nora Maria | Dans ma culotte | Dans ma culotte


Essuie-tout

J’ai pris l’habitude depuis quelques années de ne plus acheter d’essuie-tout, mais sans l’avoir spécialement remplacé par autre chose. Et il est vrai que dans certaines situations, c’est bien pratique d’en avoir ! Encore une fois, c’est l’occasion d’utiliser des chutes de tissu pour en faire des petites serviettes. Vous pouvez même recréer le format de l’essuie-tout qu’on trouve un peu partout avec ses feuilles détachables si vous avez quelques pressions chez vous !

Bricolage facile | Maman et alors | Darling magazine | Panache et Grenadine


Lingettes nettoyantes

Les lingettes nettoyantes sont très pratiques, mais aussi très nocives pour l’environnement et génèrent énormément de déchets. Il est pourtant très facile de les remplacer simplement par des lingettes en tissus, imprégnées d’un produit naturel maison. Je trouve qu’en plus, le rendu dans un bocal en verre est super joli, non ?

Hello Nest | Hello Nest | Hello Nest

Emballages alimentaires réutilisables

L’aluminium et le film alimentaire sont déconseillés en cuisine pour deux raisons : les aliments absorbent la composition toxique de ces produits, et à chaque utilisation (unique !) c’est un déchet qui se crée. Pour remplacer ces emballages alimentaires nocifs, il existe deux techniques. La première, consiste à coudre un couvercle en tissu avec un élastique pour protéger vos aliments placés dans des assiettes, bols ou autres contenants. La deuxième alternative est une méthode dont on entend énormément parlé en ce moment : les Bee’s wrap, des emballages en cire d’abeille qui remplacent totalement le film plastique.

Marie Henriette | My Bee Wrap | My Bee Wrap | Les trappeuses


J’espère que ces pistes créatives pour remplacer certains déchets auxquels on ne pense pas forcément par des alternatives écologiques vous auront plu. N’hésitez pas à me dire quel(s) DIY vous avez envie d’essayer en commentaire !

Cet article a 4 commentaires

  1. Salut, je suis Sophie
    Magnifique ton article et tes idées, ça fait envie!
    J’adore la démarche zéro déchets.

  2. Hello,
    Merci pour ce joli article. J’essaie aussi de passer au zéro déchet mais sur certains points c’est un peu plus dur…mais petit à petit on y arrive! ☺️

    1. C’est une nouvelle routine à apprivoiser, donc effectivement c’est dur par moment. Mais j’aime bien justement pouvoir mêler du créatif et du manuel pour rendre la démarche plus facile et plus sympa ! Et c’est bien d’y aller à son rythme sans se mettre la pression, alors comme tu dis : petit à petit, on y arrive 💪

  3. Super démarche en effet ! Et produits sympas😉

Laisser un commentaire

Fermer le menu